...bloc-notes...

 ***2019
 Janvier***

()
/
Jeudi 17
Descendre les 19 marches de l'escalier, déposer le sac réglementaire des ordures ménagères en bordure du trottoir puis remonter en chancelant les 19 marches de l'escalier en tenant les petits barreaux de métal de la rampe tient parfois d'un exploit.
Surtout durant ces jours d'une dureté impitoyable de janvier pour l'homme vieillissant que je suis désormais.
Puis cette chose faite, m'asseoir face à l'écran et feuilleter les médias pour voir si il y a du nouveau sous notre soleil et constater que la nuit de nos temps suit son cours.

Après ce constat, me lever et vaquer à mon quotidien.

()
/
Mercredi 16
La température de cette journée de mi-janvier sera clémente pour la bête vieillissante que je suis à devenir et qui appuie sa carcasse sur une bien belle canne de bois dur, cadeau d'un ami qui lui n'est plus ou peut-être est-il encore, dans cet ailleurs lointain dont je me rapproches.
Dos courbé, pas hésitants, avec haltes pour reprendre haleine au coin d'une rue en pente en grimper, à escalader.
Alors j'en profites pour prier des prières simples comme la buée de mon souffle dans l'air froid.
Je me fais encensoir.

()
/
Dimanche 13
D'une date se faire un jalon afin de pourvoir se repérer dans son parcours comme un petit poucet qu'on a cherché à égarer et qui parvient avec ses miettes de pain, à retrouver plus que la ligne droite du chemin conduisant à cette maison où il était une bouche de trop et sans même les bottes de sept lieux de l'ogre, pieds nus prendre la clef des champs et gagner les infinis des bleus du ciel.

()
/
Samedi 12
Côte à côte sur le trottoir cinq ou six petits conifères ont été mis au rebut. Tout comme a été rangé au sous-sol dans leurs boîtes le multicolore des guirlandes des petites ampoules clignotantes.
Pendant ce temps la lumière des journées va croissante de secondes en minutes.
L'opacité du ciel noir de l'aube de ce petit matin des froidures de mi-janvier vire au bleu, tourne au blanc.
L'oeuvre au noir va s'accomplissant.

()
/
Vendredi 11
Quelques projets de lecture, d'écriture... le "c'est-à-dire" d'essayer de dire à coups de ratures de phrases la suite silencieuse des choses.
L'hiver n'est vieux que de 21 jours, la nouvelle année n'en compte que 11 sur 365. Selon mes bons grés et malgrés, les "comment", les "pourquoi" j'essaies de vivre cet infime espace/temps infiniment donné, en paix.
2bloc-notesbleu-png-2